Coopérer en recherche-action : entre questionnement épistémologique et visée éthique

Sabrina Labbé, Lucile Courtois

Résumé


La coopération des différents acteurs dans le cadre de la recherche-action est aujourd’hui considérée comme élément intrinsèque de sa définition. Nos travaux s’inscrivent dans cette perspective. Si coopération et recherche-action semblent aller de pair au sein de la communauté scientifique, cette association n’en reste pas moins complexe. Ainsi, à partir de témoignages et d’illustrations tirés de recherches-actions auxquelles nous avons participé, nous proposons de lire et de mettre en débat les liens entre coopération et recherche-action selon deux axes. D’une part, nous explorons les bénéfices liés à cette coopération sur plusieurs plans : au niveau des acteurs, au niveau des connaissances scientifiques et au niveau épistémologique.  D’autre part, nous exposons certaines des difficultés rencontrées dans cette mise en œuvre. L’analyse des expériences que nous avons pu vivre, nous amène à poser que le statut coopératif de la recherche-action ne peut être institué qu’en aval de l’action. Nous proposons que le caractère coopératif d’une démarche de recherche-action, ne soit plus posé comme un allant-de-soi, mais qu’il renvoie à un idéal à atteindre, à une visée éthique vers laquelle le chercheur collectif tente de tendre.


Texte intégral :

PDF