Réussite scolaire et réforme éducative selon l’Approche Par Compétences (APC) en Afrique Subsaharienne : résultats d’une étude comparative

Gustave Tagne

Résumé


 

papier propose une analyse critique de la mise en oeuvre de nouveaux programmes scolaires élaborés selon l’approche par compétences (APC) en Afrique et propose une autre solution pour faciliter le développement des compétences.

Face au constat de la faiblesse des résultats du système éducatif, les autorités africaines, soutenues par l’aide internationale se sont mobilisées dans plusieurs pays pour l’améliorer. Dans ce contexte, l’approche par les compétences (APC) qui constitue l’une des grandes discutions de la recherche éducative de ces trois dernières décennies, a été retenue comme méthode pour l’élaboration des programmes scolaires. Nous présentons ses origines, ses caractéristiques mais aussi son financement. A partir des résultats d’une étude comparative réalisée par l’Agence française de développement dans neuf pays ayant expérimenté l’APC à l’école primaire qui conclut à son échec, nous postulons que la faiblesse des résultats obtenus vient de l’approche pédagogique (approche par la découverte des socio-constructivistes) choisie comme processus d’enseignement-apprentissage. Après avoir présenté une synthèse des éléments qui semblent favoriser la réussite d’une réforme éducative visant le progrès des élèves, nous proposons l’enseignement explicite comme un autre processus d’enseignement-apprentissage plus efficace pour implanter les nouveaux programmes.


Texte intégral :

PDF