Invariants Opératoires utilisés par les enfants sur la formation de couleurs

Gabriel Dias Carvalho Junior, Thaynara Phamera Pereira Souza

Résumé


Cet article présente les résultats d'une étude menée auprès d’enfants de 5 ans sur la formation de couleurs, à travers un ensemble de projection des activités pratiques de lumières colorées sur les surfaces blanches. La recherche a été menée avec 16 enfants d'une école publique brésilienne pour trois cours de 50 minutes chacun. Nous utilisons comme cadre théorique, la théorie des champs conceptuels pour l'analyse des dessins et des changements entre les enfants. Nous avons identifié les invariants opératoires utilisés par les enfants pour donner du sens aux expériences observables. Parmi eux, le théorème-en-acte qui indique que la couleur est une propriété des objets et le concept-en-acte d'absorption de la lumière comme pertinente pour expliquer le résultat de la superposition des pigments dessinés par les enfants. Ces résultats sont intégrés dans une perspective plus large de dialogue avec les travaux d'autres chercheurs, par exemple, la recherche de Piaget sur la construction du réel ou le développement des quantités physiques.


Texte intégral :

PDF